Saint valery en caux

Saint-Valery-en-Caux – Wikipedia Jump to content Main menu Main menu move to sidebar hide Navigation Main pageContentsCurrent eventsRandom articleAbout WikipediaContact usDonate Contribute HelpLearn to editCommunity portalRecent changesUpload file Languages Language links are at the top of the page. Search Search Create account Log in Personal tools Create account Log in Pages for logged out editors learn more ContributionsTalk Contents move to sidebar hide (Top) 1Geography 2History Toggle History subsection 2.1Heraldry 3Population 4Places of interest 5People 6Twin towns 7See also 8References 9External links Toggle the table of contents Saint-Valery-en-Caux 35 languages AsturianuBân-lâm-gúCatalàCebuanoDeutschEspañolEsperantoEuskaraفارسیFrançaisItalianoҚазақшаKurdîLatinaMagyarBahasa MelayuNederlandsНохчийнNorsk bokmålOccitanPiemontèisPolskiPortuguêsRomânăРусскийSlovenčinaSuomiSvenskaТатарча / tatarçaУкраїнськаVènetoTiếng ViệtVolapükWinaray中文 Edit links ArticleTalk English ReadEditView history Tools Tools move to sidebar hide Actions ReadEditView history General What links hereRelated changesUpload fileSpecial pagesPermanent linkPage informationCite this pageGet shortened URLWikidata item Print/export Download as PDFPrintable version In other projects Wikimedia Commons Coordinates: 49°51′40′′N 0°42′36′′E / 49.861°N 0.710°E / 49.861; 0.710 From Wikipedia, the free encyclopedia Commune in Normandy, FranceSaint-Valery-en-CauxCommuneThe marina and town centre Coat of armsLocation of Saint-Valery-en-Caux Saint-Valery-en-CauxShow map of FranceSaint-Valery-en-CauxShow map of NormandyCoordinates: 49°51′40′′N 0°42′36′′E / 49.861°N 0.710°E / 49.861; 0.710CountryFranceRegionNormandyDepartmentSeine-MaritimeArrondissementDieppeCantonSaint-Valery-en-CauxIntercommunalityCC Côte d’AlbâtreGovernment • Mayor (2020–2026) Jean-François Ouvry[1]Area110.47 km2 (4.04 sq mi)Population (Jan. 2020)[2]3,906 • Density370/km2 (970/sq mi)Time zoneUTC+01:00 (CET) • Summer (DST)UTC+02:00 (CEST)INSEE/Postal code76655 /76460Elevation0–80 m (0–262 ft) (avg. 5 m or 16 ft)1 French Land Register data, which excludes lakes, ponds, glaciers > 1 km2 (0.386 sq mi or 247 acres) and river estuaries. Saint-Valery-en-Caux (French pronunciation: [sɛ̃ valʁi ɑ̃ ko:], literally Saint-Valery in Caux) is a commune in the Seine-Maritime department in the Normandy region in northern France. The addition of an acute accent on the “e” (Valéry) is incorrect. Geography[edit] The town is located 37 miles (60 km) north of Rouen. A small fishing port and light industrial town situated in the Pays de Caux, some 20 miles (32 km) west of Dieppe at the junction of the D53, D20, D79 and the D925 roads. Here, huge chalk cliffs rise up from the pebble beach (sandy at low tide) to overlook the English Channel. The SNCF station closed in the 1990s and the only public transport available is an infrequent bus service. The house called “Henry IV” (16th century) Railway poster promoting bathing in the town (1892) History[edit] It is said to have been founded by Saint Valery in the 7th century. A monastery was built on the site of the present-day town and was known as ‘’’Sanctum Walaricum’’’ in 990 CE, according to the charter in which Richard I, Duke of Normandy, gave the town (part of his personal property) to the abbey of Fecamp. A busy fishing port from the 13th to the 17th century, its decline was due to the growth of the much larger port of Fecamp, to the west. It is perhaps best known as the place where the British 51st (Highland) Infantry Division commanded by Major-General Victor Fortune and French troops surrendered to Major-General Erwin Rommel on 12 June 1940, with the town partly destroyed in the fighting.[3] Saint-Valéry-en-Caux was liberated on 11 September 1944 by a re-formed 51st Highland division,[4] among scenes of great local jubilation.[5] On 17 January 1945, the railway station was destroyed when a runaway train full of American troops crashed into it. 89 American soldiers were killed and 152 were injured.[6] The town has a casino and a waterpark, and has achieved the highest rating of four flowers in the annual France in Bloom competition. Tourism now accounts for much of the town’s prosperity. Heraldry[edit] Arms of Saint-Valery-en-Caux The arms of Saint-Valery-en-Caux are blazoned :Azure, 2 dolphins addorsed argent. Population[edit] Historical populationYearPop.±% p.a.1968 3,089— 1975 3,274+0.83%1982 5,501+7.69%1990 4,595−2.22%1999 4,782+0.44%2007 4,508−0.73%2012 4,314−0.88%2017 4,006−1.47%Source: INSEE[7] Places of interest[edit] The church of St. Valery, dating from the fifteenth century A Norman-style half-timber house The Commonwealth War Graves Commission cemetery A seventeenth-century cloister from the old convent The lighthouse The memorial to the 51st Highland Division, on the cliff tops People[edit] French artist Adrien Victor Auger (1787–1854), was born here in October 1787. Orientalist Charles Defrémery (1822–1883) died in Saint-Valery-en-Caux. Chelsea Football Club footballer Demba Ba grew up here. Twin towns[edit] Inverness, Scotland Sontheim, Germany See also[edit] Communes of the Seine-Maritime department References[edit] ^ “Répertoire national des élus: les maires”. data.gouv.fr, Plateforme ouverte des données publiques françaises (in French). 9 August 2021. ^ “Populations légales 2020”. The National Institute of Statistics and Economic Studies. 29 December 2022. ^ Innes, Bill (2004). St Valery the Impossible Odds. Birlinn Ltd. ISBN 1843410192. ^ Armées.com – Ossian Seipel’s Memoirs ch 7 ^ Trevor Royale. Queen’s Own Highlanders: A Concise History. pp. 163, 187. Mainstream Publishing Ltd. Edinburgh. 2007. ISBN 9781845960926. ^ Russell C. Eustice Recalls the Troop Train 2980 Tragedy at St. Valery-en-Caux During World War II ^ Population en historique depuis 1968, INSEE External links[edit] Wikimedia Commons has media related to Saint-Valery-en-Caux. Official website of Saint-Valéry-en-Caux (in French and English) Unofficial Website of the commune (in French) The City of Inverness – twinning with St Valéry Website of Aeroclub Cauchois (LFOS) Discover Normandy from the air (in French) The CWGC cemetery History of the shipowner’s house ‘Henry IV house’ including surprising links with Cannibals and South America! vteCommunes of the Seine-Maritime department Allouville-Bellefosse Alvimare Ambrumesnil Amfreville-la-Mi-Voie Amfreville-les-Champs Anceaumeville Ancourt Ancourteville-sur-Héricourt Ancretiéville-Saint-Victor Ancretteville-sur-Mer Angerville-Bailleul Angerville-la-Martel Angerville-l’Orcher Angiens Anglesqueville-l’Esneval Anglesqueville-la-Bras-Long Anneville-Ambourville Anneville-sur-Scie Annouville-Vilmesnil Anquetierville Anvéville Ardouval Arelaune-en-Seine Argueil Arques-la-Bataille Aubéguimont Aubermesnil-aux-Érables Aubermesnil-Beaumais Auberville-la-Manuel Auberville-la-Renault Aumale Auppegard Authieux-Ratiéville Les Authieux-sur-le-Port-Saint-Ouen Autigny Auvilliers Auzebosc Auzouville-l’Esneval Auzouville-sur-Ry Auzouville-sur-Saâne Avesnes-en-Bray Avesnes-en-Val Avremesnil Bacqueville-en-Caux Bailleul-Neuville Baillolet Bailly-en-Rivière Baons-le-Comte Bardouville Barentin Baromesnil Bazinval Beaubec-la-Rosière Beaumont-le-Hareng Beaurepaire Beaussault Beautot Beauval-en-Caux Beauvoir-en-Lyons Bec-de-Mortagne Belbeuf Bellencombre Bellengreville Belleville-en-Caux La Bellière Belmesnil Bénarville Bénesville Bénouville Bernières Bertheauville Bertreville Bertreville-Saint-Ouen Bertrimont Berville-en-Caux Berville-sur-Seine Beuzeville-la-Grenier Beuzeville-la-Guérard Beuzevillette Bézancourt Bierville Bihorel Biville-la-Baignarde Biville-la-Rivière Blacqueville Blainville-Crevon Blangy-sur-Bresle Blosseville Le Bocasse Bois-d’Ennebourg Bois-Guilbert Bois-Guillaume Bois-Héroult Bois-Himont Bois-l’Évêque Le Bois-Robert Boissay Bolbec Bolleville Bonsecours Boos Bordeaux-Saint-Clair Bornambusc Bosc-Bérenger Bosc-Bordel Bosc-Édeline Bosc-Guérard-Saint-Adrien Bosc-Hyons Bosc-le-Hard Bosc-Mesnil Bosville Boudeville Bouelles La Bouille Bourdainville Le Bourg-Dun Bourville Bouville Brachy Bracquetuit Bradiancourt Brametot Bréauté Brémontier-Merval Bretteville-du-Grand-Caux Bretteville-Saint-Laurent Buchy Bully Bures-en-Bray Butot Butot-Vénesville Cailleville Cailly Callengeville Calleville-les-Deux-Églises Campneuseville Canehan Canouville Canteleu Canville-les-Deux-Églises Cany-Barville Carville-la-Folletière Carville-Pot-de-Fer Le Catelier Catenay Caudebec-lès-Elbeuf Le Caule-Sainte-Beuve Cauville-sur-Mer Les Cent-Acres La Cerlangue La Chapelle-du-Bourgay La Chapelle-Saint-Ouen La Chapelle-sur-Dun La Chaussée Cideville Clais Clasville Claville-Motteville Cléon Clères Cleuville Cléville Cliponville Colleville Colmesnil-Manneville Compainville Conteville Contremoulins Cottévrard Crasville-la-Mallet Crasville-la-Rocquefort Criel-sur-Mer La Crique Criquebeuf-en-Caux Criquetot-l’Esneval Criquetot-le-Mauconduit Criquetot-sur-Longueville Criquetot-sur-Ouville Criquiers Critot Croisy-sur-Andelle Croixdalle Croix-Mare Cropus Crosville-sur-Scie Cuverville Cuverville-sur-Yères Cuy-Saint-Fiacre Dampierre-en-Bray Dampierre-Saint-Nicolas Dancourt Darnétal Daubeuf-Serville Dénestanville Déville-lès-Rouen Dieppesubpr Doudeauville Doudeville Douvrend Drosay Duclair Écalles-Alix Écrainville Écretteville-lès-Baons Écretteville-sur-Mer Ectot-l’Auber Ectot-lès-Baons Elbeuf Elbeuf-en-Bray Elbeuf-sur-Andelle Életot Ellecourt Émanville Envermeu Envronville Épinay-sur-Duclair Épouville Épretot Épreville Ermenouville Ernemont-la-Villette Ernemont-sur-Buchy Esclavelles Eslettes Esteville Étaimpuis Étainhus Étalleville Étalondes Étoutteville Étretat Eu Fallencourt Fécamp Ferrières-en-Bray La Ferté-Saint-Samson Fesques La Feuillie Flamanville Flamets-Frétils Flocques Fongueusemare Fontaine-en-Bray Fontaine-la-Mallet Fontaine-le-Bourg Fontaine-le-Dun Fontaine-sous-Préaux La Fontelaye Fontenay Forges-les-Eaux Foucarmont Foucart Franqueville-Saint-Pierre Fréauville La Frénaye Freneuse Fresles Fresnay-le-Long Fresne-le-Plan Fresnoy-Folny Fresquiennes Freulleville Frichemesnil Froberville Fry Fultot La Gaillarde Gaillefontaine Gainneville Gancourt-Saint-Étienne Ganzeville Gerponville Gerville Goderville Gommerville Gonfreville-Caillot Gonfreville-l’Orcher Gonnetot Gonneville-la-Mallet Gonneville-sur-Scie Gonzeville Goupillières Gournay-en-Bray Gouy Graimbouville Grainville-la-Teinturière Grainville-sur-Ry Grainville-Ymauville Grand-Camp Grand-Couronne Grandcourt Les Grandes-Ventes Le Grand-Quevilly Graval Grèges Grémonville Greuville Grigneuseville Gruchet-le-Valasse Gruchet-Saint-Siméon Grugny Grumesnil Guerville Gueures Gueutteville Gueutteville-les-Grès La Hallotière Le Hanouard Harcanville Harfleur Hattenville Haucourt Haudricourt Haussez Hautot-l’Auvray Hautot-le-Vatois Hautot-Saint-Sulpice Hautot-sur-Mer Hautot-sur-Seine Les Hauts-de-Caux Le Havresubpr La Haye Héberville Hénouville Héricourt-en-Caux Hermanville Hermeville Le Héron Héronchelles Heugleville-sur-Scie Heuqueville Heurteauville Hodeng-au-Bosc Hodeng-Hodenger Houdetot Le Houlme Houppeville Houquetot La Houssaye-Béranger Hugleville-en-Caux Les Ifs Illois Imbleville Incheville Ingouville Isneauville Jumièges Lamberville Lammerville Landes-Vieilles-et-Neuves Lanquetot Lestanville Lillebonne Limésy Limpiville Lindebeuf Lintot Lintot-les-Bois Les Loges La Londe Londinières Longmesnil Longroy Longueil Longuerue Longueville-sur-Scie Louvetot Lucy Luneray Malaunay Malleville-les-Grès Manéglise Manéhouville Maniquerville Manneville-ès-Plains Manneville-la-Goupil Mannevillette Maromme Marques Martainville-Épreville Martigny Martin-Église Massy Mathonville Maucomble Maulévrier-Sainte-Gertrude Mauny Mauquenchy Mélamare Melleville Ménerval Ménonval Mentheville Mésangueville Mesnières-en-Bray Le Mesnil-Durdent Le Mesnil-Esnard Mesnil-Follemprise Le Mesnil-Lieubray Mesnil-Mauger Mesnil-Panneville Mesnil-Raoul Le Mesnil-Réaume Le Mesnil-sous-Jumièges Meulers Millebosc Mirville Molagnies Monchaux-Soreng Monchy-sur-Eu Mont-Cauvaire Mont-Saint-Aignan Montérolier Montigny Montivilliers Montmain Montreuil-en-Caux Montroty Montville Morgny-la-Pommeraye Morienne Mortemer Morville-sur-Andelle Motteville Moulineaux Muchedent Nesle-Hodeng Nesle-Normandeuse Neufbosc Neufchâtel-en-Bray Neuf-Marché La Neuville-Chant-d’Oisel Neuville-Ferrières Néville Nointot Nolléval Normanville Norville Notre-Dame-d’Aliermont Notre-Dame-de-Bliquetuit Notre-Dame-de-Bondeville Notre-Dame-du-Bec Notre-Dame-du-Parc Nullemont Ocqueville Octeville-sur-Mer Offranville Oherville Oissel Omonville Orival Osmoy-Saint-Valery Ouainville Oudalle Ourville-en-Caux Ouville-l’Abbaye Ouville-la-Rivière Paluel Parc-d’Anxtot Pavilly Petit-Caux Petit-Couronne Le Petit-Quevilly Petiville Pierrecourt Pierrefiques Pierreval Pissy-Pôville Pleine-Sève Pommereux Pommeréval Ponts-et-Marais Port-Jérôme-sur-Seine La Poterie-Cap-d’Antifer Préaux Prétot-Vicquemare Preuseville Puisenval Quevillon Quévreville-la-Poterie Quiberville Quièvrecourt Quincampoix Raffetot Rainfreville Réalcamp Rebets La Remuée Rétonval Reuville Ricarville-du-Val Richemont Rieux Rives-en-Seine Riville Robertot Rocquefort Rocquemont Rogerville Rolleville Roncherolles-en-Bray Roncherolles-sur-le-Vivier Ronchois Rosay Rouenpref Roumare Routes Rouville Rouvray-Catillon Rouxmesnil-Bouteilles Royville La Rue-Saint-Pierre Ry Saâne-Saint-Just Sahurs Sainneville Saint-Aignan-sur-Ry Saint-André-sur-Cailly Saint-Antoine-la-Forêt Saint-Arnoult Saint-Aubin-Celloville Saint-Aubin-de-Crétot Saint-Aubin-Épinay Saint-Aubin-le-Cauf Saint-Aubin-lès-Elbeuf Saint-Aubin-Routot Saint-Aubin-sur-Mer Saint-Aubin-sur-Scie Saint-Clair-sur-les-Monts Saint-Crespin Saint-Denis-d’Aclon Saint-Denis-le-Thiboult Saint-Denis-sur-Scie Sainte-Adresse Sainte-Agathe-d’Aliermont Sainte-Austreberthe Sainte-Beuve-en-Rivière Sainte-Colombe Sainte-Croix-sur-Buchy Sainte-Foy Sainte-Geneviève Sainte-Hélène-Bondeville Sainte-Marguerite-sur-Duclair Sainte-Marguerite-sur-Mer Sainte-Marie-au-Bosc Sainte-Marie-des-Champs Saint-Étienne-du-Rouvray Saint-Eustache-la-Forêt Saint-Georges-sur-Fontaine Saint-Germain-des-Essourts Saint-Germain-d’Étables Saint-Germain-sous-Cailly Saint-Germain-sur-Eaulne Saint-Gilles-de-Crétot Saint-Gilles-de-la-Neuville Saint-Hellier Saint-Honoré Saint-Jacques-d’Aliermont Saint-Jacques-sur-Darnétal Saint-Jean-de-Folleville Saint-Jean-de-la-Neuville Saint-Jean-du-Cardonnay Saint-Jouin-Bruneval Saint-Laurent-de-Brèvedent Saint-Laurent-en-Caux Saint-Léger-aux-Bois Saint-Léger-du-Bourg-Denis Saint-Léonard Saint-Lucien Saint-Maclou-de-Folleville Saint-Maclou-la-Brière Saint-Mards Saint-Martin-au-Bosc Saint-Martin-aux-Arbres Saint-Martin-aux-Buneaux Saint-Martin-de-Boscherville Saint-Martin-de-l’If Saint-Martin-du-Bec Saint-Martin-du-Manoir Saint-Martin-du-Vivier Saint-Martin-le-Gaillard Saint-Martin-l’Hortier Saint-Martin-Osmonville Saint-Maurice-d’Ételan Saint-Michel-d’Halescourt Saint-Nicolas-d’Aliermont Saint-Nicolas-de-la-Haie Saint-Nicolas-de-la-Taille Saint-Ouen-du-Breuil Saint-Ouen-le-Mauger Saint-Ouen-sous-Bailly Saint-Paër Saint-Pierre-Bénouville Saint-Pierre-de-Manneville Saint-Pierre-des-Jonquières Saint-Pierre-de-Varengeville Saint-Pierre-en-Port Saint-Pierre-en-Val Saint-Pierre-lès-Elbeuf Saint-Pierre-le-Vieux Saint-Pierre-le-Viger Saint-Rémy-Boscrocourt Saint-Riquier-en-Rivière Saint-Riquier-ès-Plains Saint-Romain-de-Colbosc Saint-Saëns Saint-Saire Saint-Sauveur-d’Émalleville Saint-Sylvain Saint-Vaast-d’Équiqueville Saint-Vaast-Dieppedalle Saint-Vaast-du-Val Saint-Valery-en-Caux Saint-Victor-l’Abbaye Saint-Vigor-d’Ymonville Saint-Vincent-Cramesnil Sandouville Sassetot-le-Malgardé Sassetot-le-Mauconduit Sasseville Sauchay Saumont-la-Poterie Sauqueville Saussay Sausseuzemare-en-Caux Senneville-sur-Fécamp Sept-Meules Serqueux Servaville-Salmonville Sierville Sigy-en-Bray Smermesnil Sommery Sommesnil Sorquainville Sotteville-lès-Rouen Sotteville-sous-le-Val Sotteville-sur-Mer Tancarville Terres-de-Caux Thérouldeville Theuville-aux-Maillots Thiergeville Thiétreville Thil-Manneville Le Thil-Riberpré Thiouville Le Tilleul Tocqueville-en-Caux Tocqueville-les-Murs Torcy-le-Grand Torcy-le-Petit Le Torp-Mesnil Tôtes Touffreville-la-Corbeline Touffreville-sur-Eu Tourville-la-Rivière Tourville-les-Ifs Tourville-sur-Arques Toussaint Le Trait Trémauville Le Tréport La Trinité-du-Mont Les Trois-Pierres Trouville Turretot Val-de-la-Haye Val-de-Saâne Val-de-Scie Valliquerville Valmont Varengeville-sur-Mer Varneville-Bretteville Vassonville Vatierville Vattetot-sous-Beaumont Vattetot-sur-Mer Vatteville-la-Rue La Vaupalière Veauville-lès-Quelles Vénestanville Ventes-Saint-Rémy Vergetot Veules-les-Roses Veulettes-sur-Mer Vibeuf Vieux-Manoir Vieux-Rouen-sur-Bresle La Vieux-Rue Villainville Villers-Écalles Villers-sous-Foucarmont Villy-sur-Yères Vinnemerville Virville Vittefleur Wanchy-Capval Yainville Yébleron Yerville Ymare Yport Ypreville-Biville Yquebeuf Yvecrique Yvetot Yville-sur-Seine pref: prefecture subpr: subprefecture Authority control databases International VIAF National France BnF data Israel United States Other IdRef Retrieved from “https://en.wikipedia.org/w/index.php?title=Saint-Valery-en-Caux&oldid=1174058943” Categories: Communes of Seine-MaritimeSeaside resorts in FranceHidden categories: CS1 French-language sources (fr)Articles with short descriptionShort description is different from WikidataCoordinates on WikidataPages using infobox settlement with image map1 but not image mapPages with French IPACommons category link is on WikidataArticles with French-language sources (fr)Articles with VIAF identifiersArticles with BNF identifiersArticles with BNFdata identifiersArticles with J9U identifiersArticles with LCCN identifiersArticles with SUDOC identifiersPages using the Kartographer extension This page was last edited on 6 September 2023, at 02:28 (UTC). Text is available under the Creative Commons Attribution-ShareAlike License 4.0; additional terms may apply. By using this site, you agree to the Terms of Use and Privacy Policy. Wikipedia® is a registered trademark of the Wikimedia Foundation, Inc., a non-profit organization. Privacy policy About Wikipedia Disclaimers Contact Wikipedia Code of Conduct Developers Statistics Cookie statement Mobile view Toggle limited content width Saint-Valery-en-Caux — Wikipédia Aller au contenu Menu principal Menu principal déplacer vers la barre latérale masquer Navigation AccueilPortails thématiquesArticle au hasardContact Contribuer Débuter sur WikipédiaAideCommunautéModifications récentesFaire un don Langues Sur cette version linguistique de Wikipédia, les liens interlangues sont placés en haut à droite du titre de l’article.Aller en haut. Rechercher Rechercher Créer un compte Se connecter Outils personnels Créer un compte Se connecter Pages pour les contributeurs déconnectés en savoir plus ContributionsDiscussion Sommaire déplacer vers la barre latérale masquer Début 1Géographie Afficher / masquer la sous-section Géographie 1.1Situation 1.2Communes limitrophes 1.3Caractéristiques 1.4Climat 2Urbanisme Afficher / masquer la sous-section Urbanisme 2.1Typologie 2.2Occupation des sols 3Toponymie 4Histoire Afficher / masquer la sous-section Histoire 4.1La bataille de Saint-Valery 4.2Aix-en-Provence marraine de guerre 4.3Après la Libération 5Politique et administration Afficher / masquer la sous-section Politique et administration 5.1Tendances politiques et résultats 5.2Liste des maires 5.3Distinctions et labels 5.4Jumelages 6Démographie 7Économie 8Culture locale et patrimoine Afficher / masquer la sous-section Culture locale et patrimoine 8.1Lieux et monuments 8.2Personnalités liées à la commune 8.2.1Natifs de Saint-Valery-en-Caux 8.2.2Leurs noms sont liés à Saint-Valery-en-Caux 8.3Saint-Valery-en-Caux et le cinéma 8.4Héraldique 9Voir aussi Afficher / masquer la sous-section Voir aussi 9.1Bibliographie 9.2Articles connexes 9.3Liens externes 10Notes et références Afficher / masquer la sous-section Notes et références 10.1Notes 10.2Cartes 10.3Références Basculer la table des matières Saint-Valery-en-Caux 35 langues AsturianuCatalàНохчийнCebuanoDeutschEnglishEsperantoEspañolEuskaraفارسیSuomiMagyarItalianoҚазақшаKurdîLatinaBahasa MelayuNederlandsNorsk bokmålOccitanPolskiPiemontèisPortuguêsRomânăРусскийSlovenčinaSvenskaТатарча / tatarçaУкраїнськаVènetoTiếng ViệtVolapükWinaray中文Bân-lâm-gú Modifier les liens ArticleDiscussion français LireModifierModifier le codeVoir l’historique Outils Outils déplacer vers la barre latérale masquer Actions LireModifierModifier le codeVoir l’historique Général Pages liéesSuivi des pages liéesTéléverser un fichierPages spécialesLien permanentInformations sur la pageCiter cette pageObtenir l’URL raccourcieÉlément Wikidata Modifier les liens interlangues Imprimer / exporter Créer un livreTélécharger comme PDFVersion imprimable Dans d’autres projets Wikimedia CommonsWikivoyage 49° 51′ 50′′ nord, 0° 42′ 28′′ est Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Saint-Valery (homonymie). Saint-Valery-en-Caux Le port et le centre-ville. Blason Administration Pays France Région Normandie Département Seine-Maritime Arrondissement Dieppe Intercommunalité CC de la Côte d’Albâtre Maire Mandat Jean-François Ouvry 2020-2026 Code postal 76460 Code commune 76655 Démographie Gentilé Valeriquais Populationmunicipale 3 915 hab. (2021 ) Densité 374 hab./km2 Géographie Coordonnées 49° 51′ 50′′ nord, 0° 42′ 28′′ est Altitude Min. 0 mMax. 80 m Superficie 10,47 km2 Type Commune rurale et littorale Unité urbaine Saint-Valery-en-Caux (ville isolée) Aire d’attraction Saint-Valery-en-Caux (commune-centre) Élections Départementales Canton de Saint-Valery-en-Caux(bureau centralisateur) Législatives 10e circonscription de la Seine-Maritime Localisation Géolocalisation sur la carte : France Saint-Valery-en-Caux Géolocalisation sur la carte : France Saint-Valery-en-Caux Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime Saint-Valery-en-Caux Géolocalisation sur la carte : Normandie Saint-Valery-en-Caux Voir sur la carte topographique de FranceVoir sur la carte administrative de FranceVoir sur la carte topographique de la Seine-MaritimeVoir sur la carte administrative de Normandie Liens Site web https://saintvaleryencaux.fr modifier Saint-Valery-en-Caux (prononcé [sɛ̃valʁiɑ̃ko:]), Saint-Valdy en normand, est une commune française située dans le département de la Seine-Maritime en région Normandie. L’ajout d’un accent aigu sur le « e » est une pratique incorrecte. Géographie[modifier | modifier le code] Situation[modifier | modifier le code] Situé sur le littoral du pays de Caux, à environ 60 km au nord de Rouen, Saint-Valery-en-Caux est le chef-lieu d’un canton de l’arrondissement de Dieppe. Saint-Valery-en-Caux se trouve à 30 km de Dieppe et de Fécamp et à une dizaine de kilomètres de la centrale nucléaire de Paluel qui se situe plus précisément au lieu-dit Conteville. Les limites du territoire municipal. Représentations cartographiques de la communeCarte OpenStreetMapCarte topographique Communes limitrophes[modifier | modifier le code] Caractéristiques[modifier | modifier le code] C’est une petite station balnéaire équipée d’un port, d’une médiathèque, d’un centre culturel (Le Rayon Vert), d’une piscine (piscine du Littoral), d’un casino avec cinéma et night-club. Elle possède également une église du Moyen Âge, un clocher (le clocher Saint-Léger), un cloître (le cloître des Pénitents) et une chapelle. Maison dite de Henri IV. Climat[modifier | modifier le code] Pour des articles plus généraux, voir Climat de la Normandie et Climat de la Seine-Maritime. En 2010, le climat de la commune est de type climat océanique franc, selon une étude du CNRS s’appuyant sur une série de données couvrant la période 1971-2000[1]. En 2020, Météo-France publie une typologie des climats de la France métropolitaine dans laquelle la commune est exposée à un climat océanique et est dans la région climatique Côtes de la Manche orientale, caractérisée par un faible ensoleillement (1 550 h/an) ; forte humidité de l’air (plus de 20 h/jour avec humidité relative > 80 % en hiver), vents forts fréquents[2]. Parallèlement le GIEC normand, un groupe régional d’experts sur le climat, différencie quant à lui, dans une étude de 2020, trois grands types de climats pour la région Normandie, nuancés à une échelle plus fine par les facteurs géographiques locaux. La commune est, selon ce zonage, exposée à un « climat maritime », correspondant au Pays de Caux, frais, humide et pluvieux, légèrement plus frais que dans le Cotentin[3]. Pour la période 1971-2000, la température annuelle moyenne est de 10,7 °C, avec une amplitude thermique annuelle de 12,7 °C. Le cumul annuel moyen de précipitations est de 883 mm, avec 12,3 jours de précipitations en janvier et 8,4 jours en juillet[1]. Pour la période 1991-2020 la température moyenne annuelle observée sur la station météorologique la plus proche, située sur la commune d’Ectot-lès-Baons à 26 km à vol d’oiseau[4], est de 10,8 °C et le cumul annuel moyen de précipitations est de 905,5 mm[5],[6]. Pour l’avenir, les paramètres climatiques de la commune estimés pour 2050 selon différents scénarios d’émission de gaz à effet de serre sont consultables sur un site dédié publié par Météo-France en novembre 2022[7]. Urbanisme[modifier | modifier le code] Typologie[modifier | modifier le code] Saint-Valery-en-Caux est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l’Insee[Note 1],[8],[9],[10]. Elle appartient à l’unité urbaine de Saint-Valery-en-Caux, une unité urbaine monocommunale[11] de 4 006 habitants en 2017, constituant une ville isolée[12],[13]. Par ailleurs la commune fait partie de l’aire d’attraction de Saint-Valery-en-Caux, dont elle est la commune-centre[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 17 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[14],[15]. La commune, bordée par la Manche, est également une commune littorale au sens de la loi du 3 janvier 1986, dite loi littoral[16]. Des dispositions spécifiques d’urbanisme s’y appliquent dès lors afin de préserver les espaces naturels, les sites, les paysages et l’équilibre écologique du littoral, comme le principe d’inconstructibilité, en dehors des espaces urbanisés, sur la bande littorale des 100 mètres, ou plus si le plan local d’urbanisme le prévoit[17],[18]. Occupation des sols[modifier | modifier le code] L’occupation des sols de la commune, telle qu’elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l’importance des territoires agricoles (69,3 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (71,7 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (61,3 %), zones urbanisées (25 %), prairies (5,1 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (4,3 %), zones agricoles hétérogènes (2,9 %), zones humides côtières (1,4 %)[19]. L’évolution de l’occupation des sols de la commune et de ses infrastructures peut être observée sur les différentes représentations cartographiques du territoire : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d’état-major (1820-1866) et les cartes ou photos aériennes de l’IGN pour la période actuelle (1950 à aujourd’hui)[Carte 1]. Carte des infrastructures et de l’occupation des sols de la commune en 2018 (CLC). Toponymie[modifier | modifier le code] Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue ! Comment faire ? Le nom de la localité est attesté sous la forme Sanctum Walaricum en 990, Sancti Walarici vers 1025[20], Ecclesia Sancti Walarici (ou Walerici) entre 1130 et 1164, Sancto Walarico in Planis en 1273, Saint Valeri ès plains en 1282, De Sancto Wallarico in planis en 1284[21], Sanctus Valericus in Planis en 1337, Saint Valier ès plains en 1374[21], Saint Valery ès plains en 1456[21], Saint Valery ès plains en 1456[21], Saint-Valery-en-Caux en 1953[22]. Saint-Valery s’écrit Saint-Wary en picard. Le nom est sans rapport avec le latin Valerius dont sont issus Valère et Valérie. Il procède du nom germanique Walaric, ce qui explique le e muet. On retrouve le même phénomène dans la commune de Saint-Valery-sur-Somme. L’hagiotoponyme fait référence à Valery de Leuconay pour lequel Guillaume le Conquérant avait une grande vénération, il fit prélever une partie de ses reliques et les emporta dans différentes églises d’Angleterre. Il en déposa aussi en Normandie, dans ce lieu qui prit plus tard le nom de Saint-Valery-en-Caux. On peut voir aussi un gisant dans l’église Saint-Valery de Varengeville-sur-Mer. Le pays de Caux est une région naturelle de Normandie appartenant au Bassin parisien. Histoire[modifier | modifier le code] Affiche de 1892. Jongkind, (1852)Port de St Valery en Cauxmusée Kröller-Müller, Otterlo. Le nom de Saint-Valery-en-Caux apparaît pour la première fois dans un document datant de 990, selon la charte dans laquelle Richard Ier, duc de Normandie, octroie une partie de ses biens personnels à l’abbaye de Fécamp. Cette charte a aujourd’hui disparu, mais une copie du XIIe siècle est actuellement conservée à la bibliothèque municipale de Rouen. Cette citation confirme l’existence de la ville à la fin du Xe siècle, mais le mystère demeure sur l’époque à laquelle lui fut donné ce nom. La légende de la création de la ville dit qu’elle aurait été fondée au VIIe siècle lorsque l’évangélisation des campagnes se développe sous l’impulsion des rois francs. Ainsi, Walaric[23] fondateur du monastère de Leuconaüs (Saint-Valery-sur-Somme), fut appelé « l’apôtre des falaises » en portant la bonne parole sur tout le littoral. Selon la même légende, il aurait fondé un prieuré au fond de la vallée de Néville, là-même où sera plus tard construite l’église de Saint-Valery-en-Caux. La population des alentours se fixa autour de ce prieuré afin de suivre la pratique du culte, donnant ainsi naissance à la ville. En 1472, après avoir levé le siège de Beauvais, Charles le Téméraire met Saint-Valery et toute la contrée à feu et à sang. Au cours de la Révolution française, la commune porte provisoirement le nom de Port-le-Pelletier[24]. La bataille de Saint-Valery[modifier | modifier le code] Le centre-ville fut presque entièrement détruit par les bombardements lors du siège de la ville, du 10 au 12 juin 1940. En effet, dès le 10 juin, la 7e Panzerdivision menée par Rommel perce jusqu’à la Seine les positions du 9e corps d’armée français du général Ihler ainsi que de la 51e division d’infanterie (Highland) du major-général Fortune, et les isole. Rommel, devinant l’intention des Alliés de s’embarquer pour l’Angleterre fait encercler Fécamp le 10 juin. Par ses tirs d’artillerie, il oblige la Navy à s’éloigner : deux de ses navires sont endommagés. Les troupes alliées se replient sur Saint-Valery-en-Caux, dernier port de la poche. Le 11, Rommel fait pilonner la ville et le port de Saint-Valery-en-Caux. Le général André Berniquet, commandant la 2e division légère de cavalerie, y perd la vie. Lors de cette journée, les Alliés opposent une résistance tenace, afin de pouvoir embarquer un maximum de troupes dans l’hypothèse de l’arrivée de la Royal Navy. Un épais brouillard empêche tout embarquement de nuit. Au matin du 12 juin, le cargo armé français le Cérons[25] engage un duel avec les canons allemands juchés sur la falaise d’amont de Saint-Valery. Après avoir détruit deux canons de 105 mm allemands, le patrouilleur est coulé. Le cargo français réquisitionné Granville est touché par un obus de char allemand et coule au large de Paluel. Rommel accepte la reddition du général Ihler en début de soirée sur la place détruite de la ville. La 7e Panzer a dû mobiliser tous ses moyens pour réduire la défense franco-écossaise mais est récompensée par la prise de douze généraux alliés dont Ihler et le major-général Victor Fortune commandant la 51e division d’infanterie (Highland). En outre, entre douze mille et vingt-six mille soldats, dont au moins huit mille Britanniques, une centaine de canons, cinquante-huit blindés légers et trois cent soixante-huit mitrailleuses, ainsi que des milliers de fusils et de camions sont capturés par l’armée allemande. À la suite de la bataille de Saint-Valery, Rommel écrira à sa femme : « Très chère Lu, Ici, la bataille est terminée. Un commandant de corps d’armée et 4 commandants de division se sont présentés à moi aujourd’hui sur la place du marché de Saint-Valery, contraints par ma division à se rendre. Moments merveilleux ! » — Erwin Rommel, 12 juin 1940. Saint-Valery-en-Caux sera libérée par les Alliés le 11 septembre 1944[26]. Aix-en-Provence marraine de guerre[modifier | modifier le code] Après la bataille qui a lieu du 10 au 12 juin 1940, Saint-Valery-en-Caux est détruite à près de 70 %. En particulier, la majorité des bâtiments administratifs sont anéantis, mais également la plupart des habitations. Le 14 août 1942, Alexandre Pujes et Michel Saffier, respectivement préfet délégué et sous-préfet de Dieppe, sont en visite à Saint-Valery et constatent l’état catastrophique dans lequel la ville se trouve encore depuis juin 1940. Le maire, André Retel, suggère alors que la ville soit adoptée par une ville marraine de guerre, comme cela a pu déjà se faire lors de la Première Guerre mondiale. Le conseil municipal d’Aix-en-Provence reçoit la requête envoyée par Alexandre Pujes le 26 octobre 1942. La décision est prise de verser un premier secours de 50 000 francs. Saint-Valery-en-Caux apprend l’adoption le 26 novembre. Son annonce officielle et celle du premier versement survient lors du conseil municipal du 6 décembre 1942. Afin de pouvoir soutenir sa filleule, Aix-en-Provence multiplie les actions, ce qui permet d’envoyer à Saint-Valery plusieurs secours. Après la Libération[modifier | modifier le code] Le 17 janvier 1945, à la suite d’une panne du système de freinage, un train transportant des soldats de l’armée américaine ne parvient pas à s’arrêter et traverse la gare terminale de Saint-Valery. Le bilan est lourd : 89 soldats américains sont tués et 152 sont blessés[27]. Politique et administration[modifier | modifier le code] Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code] Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue ! Comment faire ? Article connexe : Élections municipales de 2014 dans la Seine-Maritime. Article connexe : Élections municipales de 2020 dans la Seine-Maritime. Lors du premier tour des élections municipales de 2020, la liste menée par le DVD Jean-François Ouvry remporte le scrutin avec 798 voix (51,75 % des suffrages exprimés), devançant les listes menées par Joël Sallé (DVG, 462 voix, 29,96 %) et par Raphaël Distante (DVD, 282 voix, 18,29 %), l’abstention s’étant élevée à 47,49 %[28]. Liste des maires[modifier | modifier le code] Liste des maires successifs Période Identité Étiquette Qualité Les données manquantes sont à compléter. ca 1942 André Retel Henri Cherfils Rad. Conseiller général de Saint-Valery-en-Caux (1945 → 1955) Les données manquantes sont à compléter. mars 1959 mars 2001 Jacques Couture RI puis UDF-PRpuis DL Médecin retraité Député suppléant de Roger Fossé (1968-1986)Conseiller régional de Haute-Normandie (1986 → 1998)Conseiller général de Saint-Valery-en-Caux (1955 → 2004) mars 2001 mars 2014 Gérard Mauger DVD Ingénieur EDF retraité mars 2014 mai 2020[29] Dominique Chauvel PS puis DVG Formatrice, en détachementDéputée de la Seine-Maritime (10e circ. (2012 → 2017)Conseillère générale de Fontaine-le-Dun (2004 → 2015)Vice-présidente du conseil général de la Seine-Maritime (2008 → 2015) mai 2020[30] En cours (au 10 août 2020) Jean-François Ouvry DVD Vice-président de la CC de la Côte d’Albâtre (2020 → ) Distinctions et labels[modifier | modifier le code] La commune est classée « quatre fleurs[Quand ?] » au Concours des villes et villages fleuris[réf. nécessaire]. Jumelages[modifier | modifier le code] Saint-Valery-en-Caux est jumelée à : Inverness (Écosse) ; Sontheim an der Brenz (Allemagne). Démographie[modifier | modifier le code] L’évolution du nombre d’habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[31]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[32]. En 2021, la commune comptait 3 915 habitants[Note 3], en diminution de 6,99 % par rapport à 2015 (Seine-Maritime : −0,25 %, France hors Mayotte : +1,9 %). Évolution de la population [ modifier ] 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 4 7954 8454 8875 0185 3285 2365 3705 4045 377 Évolution de la population [ modifier ], suite (1) 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 4 8004 7104 6944 5224 2384 4964 1034 0143 912 Évolution de la population [ modifier ], suite (2) 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 3 5533 5443 2022 7902 6082 5572 5662 4552 954 Évolution de la population [ modifier ], suite (3) 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2013 2 9053 0893 2745 5014 5954 7824 5464 4704 254 Évolution de la population [ modifier ], suite (4) 2018 2021 – – – – – – – 3 9073 915——- De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu’en 1999[24] puis Insee à partir de 2006[33].) Histogramme de l’évolution démographique Économie[modifier | modifier le code] La vente du poisson sur le Quai d’Amont. Antenne de la chambre de commerce et d’industrie de Rouen. C’est à Saint-Valery-en-Caux qu’a été installé en 2000 le relais français du câble sous-marin de communication transatlantique TAT-14[34],[35]. Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code] Lieux et monuments[modifier | modifier le code] Maison Henri-IV : détail de la façade. Maison à colombage dite Henri IV[36], appelée aussi maison Ladiré. Cette maison fut en effet construite par Guillaume Ladiré, riche armateur, en 1540. L’inscription au-dessus du porche en témoigne :« l’an mil V cens XXXX ceste meson fvt faicte P.Gville Ladiré A.Q Diev done bone vie »,soit :l’an mil(le) cinq [5] cent quarante [XL / 40… 1540] cette maison fut faite P[ar / Pour ?] Guill[aum]e Ladiré A[rmateur] / À Qui, auquel / A[fin] Que Dieu [lui] donne bonne vie. Le nom de Maison Henri IV serait issu de la tradition orale selon laquelle, en 1593, lors de campagnes militaires contre la Ligue dans la région, entre Dieppe et Fécamp, Henri IV s’y serait arrêté coucher. Église paroissiale de Saint-Valery-en-Caux Sa construction remonterait au XVIe siècle selon une inscription mentionnant l’année 1530 sur une colonne dans la tour du clocher. L’église est faite d’une nef et de deux collatéraux. C’est un bâtiment entièrement en grès, avec une toiture en ardoise. Des vitraux du XIXe siècle de Claudius Lavergne sont encore visibles aujourd’hui. Les confessionnaux, datant du XVe siècle sont classés monuments Historiques. L’orgue, restauré en 2008 est signé Nicolas Antoine Lété (XVIIIe siècle). Par ailleurs, un vitrail a été offert par les Écossais d’Inverness, en souvenir de la 51e division d’infanterie (Highland). Église Saint-Martin dont l’orgue est classé comme objet monument historique[37],[38] ; Cimetière militaire de la Seconde Guerre mondiale ; Les couvent et cloître des Pénitents, fondé au XVIIe siècle ; Port de plaisance de 550 places ; Phare de Saint-Valery-en-Caux ; Clocher Saint-Léger ; Chapelle Notre-Dame-de-Bon-Port (1953), due à l’architecte Raymond Lopez et ses vitraux à André-Louis Pierre. Camp Lucky Strike. Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code] Natifs de Saint-Valery-en-Caux[modifier | modifier le code] Adrien Victor Auger (1787-1854), peintre élève de Jacques-Louis David ; Jacques-François Ochard (1800-1870), peintre ; Paul-Félix-Arsène Billard (1829-1901), évêque de Carcassonne ; René Cogny (1904-1968), officier général ; Fabien Canu (1960-), judoka. Leurs noms sont liés à Saint-Valery-en-Caux[modifier | modifier le code] Alexandre Dumas fils y passait ses étés ; Sacha Guitry, qui débute en 1905 au Casino ; Marcel Dupré, musicien, passe tous ses étés jusqu’en 1939 à la Villa Julia-Marie. Saint-Valery-en-Caux et le cinéma[modifier | modifier le code] 1968 : dans le film Angélique et le Sultan, Colin Paturel déclare qu’il est originaire de la commune. 2004 : Arsène Lupin de Jean-Paul Salomé (séquence du phare) 2009 : Le Nom des gens de Michel Leclerc (séquence de la plage) Héraldique[modifier | modifier le code] Les armes de la commune de Saint-Valery-en-Caux se blasonnent ainsi : d’azur à deux dauphins adossés d’argent. Voir aussi[modifier | modifier le code] Bibliographie[modifier | modifier le code] Raphael Distante, Saint-Valery-en-Caux. 1940, la 51e division d’infanterie (Highland), Bénévent, 2008, 230 p. Jean-Michel Ries et Alain Blocier, Saint-Valery-en-Caux, Joué-lès-Tours, éd. Alan Sutton, 1999, 128 p. (ISBN 2-84253-085-3) Martine Wattel (photogr. Vincent Thibert), Veules-les-Roses Saint-Valery-en-Caux : fenêtres sur mer, Rouen, Éditions des Falaises, 2021, 128 p. (ISBN 978-2848115108). Pays’ages de Saint Valery En Caux (coffret double DVD sur l’histoire de la commune) Pays’ages de Saint Valery En Caux (coffret simple DVD : période 1940 1965) Articles connexes[modifier | modifier le code] Liste des communes de la Seine-Maritime pays de Caux Normandie Côte d’Albâtre Liens externes[modifier | modifier le code] Sur les autres projets Wikimedia : Saint-Valery-en-Caux, sur Wikimedia CommonsSaint-Valery-en-Caux, sur le Wiktionnaire Site officiel [archive] Ressources relatives à la géographie : Insee (communes) Ldh/EHESS/Cassini Ressource relative à plusieurs domaines : Annuaire du service public français Ressource relative aux organisations : SIREN Notices d’autorité : VIAF BnF (données) IdRef LCCN Israël WorldCat Site de l’office de tourisme [archive] Saint-Valery-en-Caux sur le site de l’Institut géographique national Saint-Valery-en-Caux sur le site de l’Insee [archive] Maison Henri IV history with photographs (English) [archive] Notes et références[modifier | modifier le code] Notes[modifier | modifier le code] ↑ Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le 14 novembre 2020 en comité interministériel des ruralités. ↑ La notion d’aire d’attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l’ancienne notion d’aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l’Union européenne. ↑ Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2024, millésimée 2021, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2023, date de référence statistique : 1er janvier 2021. Cartes[modifier | modifier le code] ↑ IGN, « Évolution comparée de l’occupation des sols de la commune sur cartes anciennes [archive] », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le 17 juillet 2023). Références[modifier | modifier le code] ↑ Revenir plus haut en : a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie – European Journal of Geography, no 501,‎ 18 juin 2010 (DOI 10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne [archive], consulté le 20 décembre 2023) ↑ « Zonages climatiques en France métropolitaine. [archive] », sur pluiesextremes.meteo.fr (consulté le 20 décembre 2023) ↑ GIEC normand, Le climat en Normandie : présentation et évolution, 30 octobre 2020, 18 p. (lire en ligne [archive]), p. 2 ↑ « Orthodromie entre Saint-Valery-en-Caux et Ectot-lès-Baons [archive] », sur fr.distance.to (consulté le 20 décembre 2023). ↑ « Station Météo-France « Ectot Les Baons » (commune d’Ectot-lès-Baons) – fiche climatologique – période 1991-2020 [archive] », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le 20 décembre 2023) ↑ « Station Météo-France « Ectot Les Baons » (commune d’Ectot-lès-Baons) – fiche de métadonnées. [archive] », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le 20 décembre 2023) ↑ « Climadiag Commune : diagnostiquez les enjeux climatiques de votre collectivité. [archive] », sur meteofrance.fr, novembre 2022 (consulté le 20 décembre 2023) ↑ « Typologie urbain / rural [archive] », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 4 avril 2021). ↑ « Commune rurale – définition [archive] », sur le site de l’Insee (consulté le 4 avril 2021). ↑ « Comprendre la grille de densité [archive] », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 4 avril 2021). ↑ « Unité urbaine 2020 de Saint-Valery-en-Caux [archive] », sur https://www.insee.fr/ [archive] (consulté le 4 avril 2021). ↑ « Base des unités urbaines 2020 [archive] », sur www.insee.fr, 21 octobre 2020 (consulté le 4 avril 2021). ↑ Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines [archive] », sur insee.fr, 21 octobre 2020 (consulté le 4 avril 2021). ↑ « Liste des communes composant l’aire d’attraction de Saint-Valery-en-Caux [archive] », sur insee.fr (consulté le 4 avril 2021). ↑ Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville [archive] », sur insee.fr, 21 octobre 2020 (consulté le 4 avril 2021). ↑ « Les communes soumises à la loi littoral. [archive] », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr, 2021 (consulté le 4 avril 2021). ↑ « La loi littoral [archive] », sur www.collectivites-locales.gouv.fr (consulté le 4 avril 2021). ↑ « Loi relative à l’aménagement, la protection et la mise en valeur du littoral. [archive] », sur www.cohesion-territoires.gouv.fr (consulté le 4 avril 2021). ↑ « CORINE Land Cover (CLC) – Répartition des superficies en 15 postes d’occupation des sols (métropole). [archive] », sur le site des données et études statistiques [archive] du ministère de la Transition écologique. (consulté le 13 mai 2021) ↑ Jean Adigard des Gautries. Les noms de lieux de la Seine-Maritime attestés entre 911 et 1066 (suite). Annales de Normandie, 8e année, no 3, 1958. Page 161. ↑ Revenir plus haut en : a b c et d Archives de Seine-Maritime 7 H. ↑ Dictionnaire topographique de la France comprenant les noms de lieux anciens et modernes, Dictionnaire du département : Seine-Maritime, page 939. ↑ D’où Valery avec -e- [ø] et non -é- [e], ce nom étant sans rapport étymologique avec le prénom Valérie. En français [a] latin ou germanique a donné un e “muet” [ø]. ↑ Revenir plus haut en : a et b Des villages de Cassini aux communes d’aujourd’hui [archive] sur le site de l’École des hautes études en sciences sociales. ↑ Le Cerons – navire réquisitionné par la marine française [archive] ↑ http://www.xn--armes-dsa.com/ossian-seipel-fr-07.htm [archive] ↑ (en) HistoryNet Staff, « Russell C. Eustice Recalls the Troop Train 2980 Tragedy at St. Valery-en-Caux During World War II [archive] », sur historynet.com, 12 juin 2006 (consulté le 6 août 2020). ↑ « Saint-Valery-en-Caux 76460 [archive] », Résultats aux municipales 2020, sur https://www.lemonde.fr [archive] (consulté le 1er octobre 2020). ↑ « Après trente ans de carrière politique dans le pays de Caux, Dominique Chauvel part « le cœur léger » : Saint-Valery-en-Caux. C’est une carrière politique longue de trente ans qui touche à sa fin. Maire, députée, vice-présidente du conseil général, Dominique Chauvel estime avoir « beaucoup donné au service des autres. » Elle aspire aujourd’hui à penser un peu plus à elle et aux siens », Paris-Normandie,‎ 21 janvier 2020 (lire en ligne [archive], consulté le 1er octobre 2020). ↑ Éléonore Sinoquet, « À Saint-Valery-en-Caux, le nouveau maire, Jean-François Ouvry, veut « redresser les comptes de la ville » », Paris-Normandie,‎ 28 mai 2020 (lire en ligne [archive], consulté le 1er octobre 2020) « Saint-Valery-en-Caux, le nouveau maire, Jean-François Ouvry a été élu avec 22 voix et 5abstentions, lundi 25 mai ». ↑ L’organisation du recensement [archive], sur insee.fr. ↑ Calendrier départemental des recensements [archive], sur insee.fr. ↑ Fiches Insee – Populations légales de la commune pour les années 2006 [archive], 2007 [archive], 2008 [archive], 2009 [archive], 2010 [archive], 2011 [archive], 2012 [archive], 2013 [archive], 2014 [archive], 2015 [archive], 2016 [archive], 2017 [archive], 2018 [archive], 2019 [archive], 2020 [archive] et 2021 [archive]. ↑ (en) Site officiel du TAT-14 [archive] ↑ http://www.wikileaks.ch/cable/2009/02/09STATE15113.html [archive] REQUEST FOR INFORMATION:CRITICAL FOREIGN DEPENDENCIES (CRITICAL INFRASTRUCTURE AND KEY RESOURCES LOCATED ABROAD, Wikileaks décembre 2010 ↑ Notice no PA00101052 [archive]. ↑ Notice no PM76002151 [archive]. ↑ Notice no PM76003237 [archive]. [masquer]v · mCommunes les plus peuplées de NormandieLes communes de plus de 3 000 habitants [afficher]Plus de 10 000 habitants Plus de 150 000 habitants Le Havre 76 (165 830 hab.) Plus de 100 000 habitants Rouen 76 (114 187 hab.) Caen 14 (107 250 hab.) Plus de 40 000 habitants Cherbourg-en-Cotentin 50 (77 189 hab.) Évreux 27 (46 869 hab.) Plus de 25 000 habitants Sotteville-lès-Rouen 76 (29 071 hab.) Saint-Étienne-du-Rouvray 76 (28 331 hab.) Dieppe 76 (28 091 hab.) Le Grand-Quevilly 76 (26 034 hab.) Alençon 61 (25 744 hab.) Plus de 20 000 habitants Vernon 27 (24 056 hab.) Hérouville-Saint-Clair 14 (22 150 hab.) Le Petit-Quevilly 76 (21 997 hab.) Plus de 15 000 habitants Lisieux 14 (19 755 hab.) Mont-Saint-Aignan 76 (19 686 hab.) Saint-Lô 50 (19 024 hab.) Louviers 27 (18 348 hab.) Fécamp 76 (18 251 hab.) Vire Normandie 14 (16 885 hab.) Elbeuf 76 (16 205 hab.) Montivilliers 76 (15 564 hab.) Plus de 10 000 habitants Flers 61 (14 779 hab.) Bois-Guillaume 76 (14 309 hab.) Canteleu 76 (14 244 hab.) Argentan 61 (13 730 hab.) Val-de-Reuil 27 (13 114 hab.) Bayeux 14 (13 017 hab.) Granville 50 (12 567 hab.) Barentin 76 (12 211 hab.) Oissel 76 (12 202 hab.) Gisors 27 (11 674 hab.) Yvetot 76 (11 627 hab.) Bolbec 76 (11 605 hab.) Ifs 14 (11 567 hab.) La Hague 50 (11 387 hab.) Maromme 76 (10 730 hab.) Déville-lès-Rouen 76 (10 461 hab.) Avranches 50 (10 246 hab.) Port-Jérôme-sur-Seine 76 (10 157 hab.) Caudebec-lès-Elbeuf 76 (10 156 hab.) Pont-Audemer 27 (10 120 hab.) Carentan-les-Marais 50 (10 084 hab.) [afficher]De 5 000 à 10 000 habitants Plus de 7 500 habitants Bernay 27 (9 951 hab.) Mondeville 14 (9 893 hab.) Darnétal 76 (9 773 hab.) Grand-Couronne 76 (9 716 hab.) Mézidon Vallée d’Auge 14 (9 607 hab.) Petit-Caux 76 (9 590 hab.) Gonfreville-l’Orcher 76 (9 102 hab.) Ouistreham 14 (9 250 hab.) Souleuvre en Bocage 14 (8 899 hab.) Lillebonne 76 (8 845 hab.) Petit-Couronne 76 (8 655 hab.) Coutances 50 (8 454 hab.) Saint-Pierre-lès-Elbeuf 76 (8 305 hab.) Bihorel 76 (8 331 hab.) Harfleur 76 (8 395 hab.) Saint-Aubin-lès-Elbeuf 76 (8 277 hab.) Les Andelys 27 (8 092 hab.) Falaise 14 (8 086 hab.) L’Aigle 61 (8 019 hab.) Le Mesnil-Esnard 76 (7 927 hab.) Verneuil d’Avre et d’Iton 27 (7 854 hab.) Saint-Pierre-en-Auge 14 (7 503 hab.) Plus de 5 000 habitants Sainte-Adresse 76 (7 349 hab.) Notre-Dame-de-Bondeville 76 (6 990 hab.) Colombelles 14 (6 941 hab.) Gaillon 27 (6 892 hab.) Honfleur 14 (7 138 hab.) Valognes 50 (6 827 hab.) Condé-en-Normandie 14 (6 524 hab.) Bonsecours 76 (6 429 hab.) Eu 76 (6 771 hab.) Pavilly 76 (6 260 hab.) Livarot-Pays-d’Auge 14 (6 254 hab.) Thue et Mue 14 (6 139 hab.) Malaunay 76 (6 126 hab.) Mesnils-sur-Iton 27 (6 126 hab.) Franqueville-Saint-Pierre 76 (6 111 hab.) Gournay-en-Bray 76 (6 051 hab.) Vexin-sur-Epte 27 (6 008 hab.) Octeville-sur-Mer 76 (5 987 hab.) Blainville-sur-Orne 14 (5 942 hab.) Saint-Hilaire-du-Harcouët 50 (5 932 hab.) Bricquebec-en-Cotentin 50 (5 869 hab.) Valdallière 14 (5 853 hab.) Dives-sur-Mer 14 (5 814 hab.) Saint-Sébastien-de-Morsent 27 (5 646 hab.) Le Val d’Hazey 27 (5 451 hab.) La Ferté Macé 61 (5 207 hab.) Pacy-sur-Eure 27 (5 069 hab.) Conches-en-Ouche 27 (5 004 hab.) [afficher]De 3 000 à 5 000 habitants Plus de 4 000 habitants Douvres-la-Délivrande 14 (4 999 hab.) Cormelles-le-Royal 14 (4 959 hab.) Fleury-sur-Orne 14 (4 954 hab.) Giberville 14 (4 951 hab.) Cléon 76 (4 943 hab.) Saint-James 50 (4 902 hab.) Tinchebray-Bocage 61 (4 902 hab.) Le Trait 76 (4 900 hab.) Le Tréport 76 (4 723 hab.) Montville 76 (4 661 hab.) Neufchâtel-en-Bray 76 (4 711 hab.) Les Monts d’Aunay 14 (4 654 hab.) Pont-l’Évêque 14 (4 634 hab.) Mesnil-en-Ouche 27 (4 623 hab.) Beuzeville 27 (4 619 hab.) Trouville-sur-Mer 14 (4 614 hab.) Saint-Marcel 27 (4 446 hab.) Noues de Sienne 14 (4 388 hab.) Torigny-les-Villes 50 (4 379 hab.) Breteuil 27 (4 353 hab.) Pontorson 50 (4 330 hab.) Courseulles-sur-Mer 14 (4 242 hab.) Brionne 27 (4 238 hab.) Athis-Val de Rouvre 61 (4 236 hab.) Domfront en Poiraie 61 (4 211 hab.) Le Neubourg 27 (4 204 hab.) Rives-en-Seine 76 (4 203 hab.) Sées 61 (4 193 hab.) Saint-Romain-de-Colbosc 76 (4 172 hab.) Terres-de-Caux 76 (4 167 hab.) Pont-de-l’Arche 27 (4 151 hab.) Duclair 76 (4 135 hab.) Agneaux 50 (4 061 hab.) Saint-Pair-sur-Mer 50 (4 053 hab.) Condé-sur-Vire 50 (4 033 hab.) Le Houlme 76 (4 033 hab.) Plus de 3 500 habitants Saint-André-de-l’Eure 27 (3 996 hab.) La Haye 50 (3 989 hab.) Gravigny 27 (3 967 hab.) Bourg-Achard 27 (3 945 hab.) Bretteville-sur-Odon 14 (3 919 hab.) Saint-Valery-en-Caux 76 (3 907 hab.) Grand Bourgtheroulde 27 (3 876 hab.) Boos 76 (3 867 hab.) Villedieu-les-Poêles-Rouffigny 50 (3 865 hab.) Forges-les-Eaux 76 (3 813 hab.) Mortagne-au-Perche 61 (3 801 hab.) Saint-Germain-du-Corbéis 61 (3 789 hab.) Argences 14 (3 756 hab.) Étrépagny 27 (3 753 hab.) Saint-Nicolas-d’Aliermont 76 (3 715 hab.) Gouffern en Auge 61 (3 712 hab.) Le Vaudreuil 27 (3 701 hab.) Ézy-sur-Eure 27 (3 690 hab.) Touques 14 (3 676 hab.) Le Thuit de l’Oison 27 (3 670 hab.) Verson 14 (3 649 hab.) Le Hom 14 (3 659 hab.) Isigny-sur-Mer 14 (3 619 hab.) Bosroumois 27 (3 613 hab.) Cabourg 14 (3 604 hab.) Deauville 14 (3 595 hab.) Saint-Sauveur-Villages 50 (3 593 hab.) Saint-Léger-du-Bourg-Denis 76 (3 577 hab.) Val-au-Perche 61 (3 526 hab.) Plus de 3 000 habitants Troarn 14 (3 481 hab.) Bréhal 50 (3 438 hab.) La Chapelle-Longueville 27 (3 325 hab.) Amfreville-la-Mi-Voie 76 (3 324 hab.)* Romilly-sur-Andelle 27 (3 277 hab.) Isigny-le-Buat 50 (3 272 hab.) Picauville 50 (3 270 hab.) Luc-sur-Mer 14 (3 228 hab.) Les Pieux 50 (3 222 hab.) Vimoutiers 61 (3 224 hab.) Démouville 14 (3 169 hab.) Sourdeval 50 (3 165 hab.) Gruchet-le-Valasse 76 (3 163 hab.) Saint-Georges-des-Groseillers 61 (3 160 hab.) La Ferté-en-Ouche 61 (3 154 hab.) Donville-les-Bains 50 (3 138 hab.) Villers-Bocage 14 (3 134 hab.) Offranville 76 (3 124 hab.) Tourouvre au Perche 61 (3 115 hab.) Gasny 27 (3 065 hab.) Cany-Barville 76 (3 051 hab.) Rives d’Andaine 61 (3 050 hab.) Le Molay-Littry 14 (3 003 hab.) Longny les Villages 61 (3 002 hab.) Gras : Préfecture régionale et départementale Gras : Préfectures départementales Gras : sous-préfectures Portail du monde maritime Portail du tourisme Portail de la Seine-Maritime Portail des communes de France Ce document provient de « https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Saint-Valery-en-Caux&oldid=210729362 ». Catégories : Commune dans la Seine-MaritimeCommune ayant porté un nom révolutionnaire dans la Seine-MaritimeCommune touristique en FranceStation balnéaire en FranceVille portuaire en FrancePort de plaisance en FranceVille titulaire de la croix de guerre 1939-1945Toponyme évoquant le pays de CauxVille-étape du Tour de France dans la Seine-MaritimeAire d’attraction de Saint-Valery-en-Caux[+]Catégories cachées : Page utilisant une frise chronologiquePage avec coordonnées similaires sur WikidataArticle géolocalisé en FranceArticle utilisant une InfoboxArticle géolocalisé sur TerreArticle avec modèle Infobox Commune de FrancePage utilisant un sommaire limitéArticle avec une section vide ou incomplèteArticle à référence nécessaireArticle avec module Population de FranceArticle avec modèle Blason-ville-frCatégorie Commons avec lien local identique sur WikidataPage utilisant P856Page utilisant P374Page utilisant P8422Page pointant vers des bases externesPage pointant vers des bases relatives à la géographiePage utilisant P6671Page pointant vers des bases relatives à plusieurs domainesPage utilisant P1616Page pointant vers des bases relatives aux organisationsArticle utilisant le modèle Dictionnaires inactifArticle de Wikipédia avec notice d’autoritéPortail:Maritime/Articles liésPortail:Tourisme/Articles liésPortail:Loisirs et divertissements/Articles liésPortail:Seine-Maritime/Articles liésPortail:Normandie/Articles liésPortail:France/Articles liésPortail:Europe/Articles liésPortail:Communes de France/Articles liésPage avec des cartes La dernière modification de cette page a été faite le 20 décembre 2023 à 16:42. Droit d’auteur : les textes sont disponibles sous licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions ; d’autres conditions peuvent s’appliquer. Voyez les conditions d’utilisation pour plus de détails, ainsi que les crédits graphiques. En cas de réutilisation des textes de cette page, voyez comment citer les auteurs et mentionner la licence. Wikipedia® est une marque déposée de la Wikimedia Foundation, Inc., organisation de bienfaisance régie par le paragraphe 501(c)(3) du code fiscal des États-Unis. Politique de confidentialité À propos de Wikipédia Avertissements Contact Code de conduite Développeurs Statistiques Déclaration sur les témoins (cookies) Version mobile Activer ou désactiver la limitation de largeur du contenu Ville de Saint Valery en Caux Mairie Généralités Contacter la mairie Bienvenue aux nouveaux habitants Les élus Les Commissions municipales Conseil Municipal Organigramme des services Numéros utiles Eau et assainissement Ordures ménagères et déchets Publications Cap sur l’info votre magazine d’informations locales Services publics Démarches administratives Démarches pour le particulier Demande de passeport / CNI Démarches pour le professionnel Finances publiques / budget Marchés publics Urbanisme Guichet unique Partenaires urbanisme Plan Local d’Urbanisme Service Urbanisme Affichage légal Éducation Établissements scolaires Menus restauration scolaire Paiement cantine scolaire Vie associative Démarches pour l’associatif Associations sportives Associations diverses Social / santé / logement Centre Communal d’Action Sociale Conseil d’administration Résidence senior “Les Camélias” Professionnels de santé Annuaire local Défibrillateurs Culture / patrimoine Ecole de Musique Maison Henri IV Médiathèque Théâtre Le Rayon Vert Ville marraine Sontheim Inverness Tourisme Venir à Saint-Valery-en-Caux Équipements touristiques Taxe de séjour Fleurissement Port de plaisance Pavillon Bleu Qualité des eaux de baignade Signaler un incident Rechercher Search for: Rechercher Ville de Saint Valery en Caux Mairie Généralités Contacter la mairie Bienvenue aux nouveaux habitants Les élus Les Commissions municipales Conseil Municipal Organigramme des services Numéros utiles Eau et assainissement Ordures ménagères et déchets Publications Cap sur l’info votre magazine d’informations locales Services publics Démarches administratives Démarches pour le particulier Demande de passeport / CNI Démarches pour le professionnel Finances publiques / budget Marchés publics Urbanisme Guichet unique Partenaires urbanisme Plan Local d’Urbanisme Service Urbanisme Affichage légal Éducation Établissements scolaires Menus restauration scolaire Paiement cantine scolaire Vie associative Démarches pour l’associatif Associations sportives Associations diverses Social / santé / logement Centre Communal d’Action Sociale Conseil d’administration Résidence senior “Les Camélias” Professionnels de santé Annuaire local Défibrillateurs Culture / patrimoine Ecole de Musique Maison Henri IV Médiathèque Théâtre Le Rayon Vert Ville marraine Sontheim Inverness Tourisme Venir à Saint-Valery-en-Caux Équipements touristiques Taxe de séjour Fleurissement Port de plaisance Pavillon Bleu Qualité des eaux de baignade Signaler un incident Rechercher Search for: Rechercher Maison Henri IV Maison Henri IV Previous Slide Next Slide Le manège de Noël la suite … “Le manège de Noël” Balcons fleuris aux Camélias Ils étaient cette année 22 concurrents inscrits pour autant d’appartements en marge du concours communal des Maisons et Jardins fleuris…. la suite … “Balcons fleuris aux Camélias” Guide des aides publiques La Communauté de Communes de la Côte d’Albâtre propose aux associations, aux particuliers et aux entreprises ce guide des aides… la suite … “Guide des aides publiques” Étude sur l’habitat Nous avons besoin de votre avis ! La Communauté de Communes de la Côte d’Albâtre porte l’ambition de poursuivre le… la suite … “Étude sur l’habitat” Parcelle reboisée Moins d’un an après le prélèvement d’arbres en mauvais état, la parcelle qui jouxte le terrain du boulodrome vient d’être… la suite … “Parcelle reboisée” Jour de fête aux Camélias Hier mercredi 13 décembre marquait une date très attendue à la Résidence Autonomie. Le traditionnel repas de Noël reste un… la suite … “Jour de fête aux Camélias” Au Rayon Vert Bain du nouvel an Mur d’escalade Cap sur St Val Saint Valery en Caux Abonnez-vous à notre newsletter Veuillez laisser ce champ videE-mail * Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement. Téléchargez notreapplication mobileHôtel de ville Mairie de Saint-Valery-en-Caux Place Charles de Gaulle BP 47 76460 Saint Valery en Caux Téléphone : +33(0)2 35 97 00 22 Télécopie : +33(0)2 35 97 90 73 Horaires d’ouvertures : Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h30 Samedi de 9h00 à 12h labels Mentions légales| Plan du site| Affichage légal| Back to Top Site internet officiel de la Ville de Saint-Valery-en-CauxPowered by Fluida & WordPress.

Leave a Comment